Les Seniors Citoyens et l'Europe

Les Seniors Citoyens et l'Europe

mercredi 23 avril 2014

Nous, « seniors » Notre responsabilité de citoyens européens



Si nous avons attrapé le « virus Europe », nous nous percevons à la fois européens et citoyens français. Nous sommes sûrs qu’il  ne serait pas  bon du tout que la citoyenneté européenne remplace un jour la citoyenneté nationale ! L’Union européenne est une communauté de nations. Les gouvernements de chacun des Etats qui, volontairement, en sont membres ont un rôle majeur à jouer. L´important est de s’approprier une double citoyenneté. La citoyenneté européenne ne contredit pas la citoyenneté nationale, elle la complète. Nous vivons la citoyenneté européenne pour ce qu'elle est vraiment au regard des traités : une citoyenneté de complément.

Le sentiment d'appartenance à une communauté européenne ne se décrète pas. Il se vit.
Actuellement, il semble davantage fondé sur les intérêts politiques et économiques que sur un patrimoine commun. La première phase de la construction européenne a été économique sur la base d'accords entre gouvernements des Etats. Il faut lui donner maintenant une véritable dimension politique avec une participation des citoyens. Pour un avenir politique commun,  nous avons encore dans ce domaine presque tout à entreprendre.

Cependant, les sondages européens le montrent, la mémoire reste un ferment essentiel du sentiment européen. La paix entre les Etats membres est de loin le motif de fierté européenne le plus souvent invoqué, devant l’instauration de l'euro puis les programmes d’échanges tels qu’ Erasmus. Du côté des droits liés à la citoyenneté, celui de circuler librement au sein de l'Union européenne est plébiscité, plus que le droit de vote et d'éligibilité au Parlement européen. L'Europe serait-elle davantage synonyme de voyages que de civisme ?

Et pourtant, voter lors des élections européennes est le meilleur moyen de vivre sa citoyenneté européenne.

Comment valoriser la citoyenneté européenne ?
Premier effort : information et communication. Comment croire que des personnes qui ne se sont jamais interrogées sur le rôle des députés européens puissent avoir le désir de participer à une  élection européenne !
En France, nous notons que les acteurs et  les partis politiques nationaux ont bien du mal à expliquer l’Europe aux citoyens, que les médias développent surtout les relations franco-françaises. A quand  l'organisation d'émissions télévisées sur l’Union européenne à des heures de grande écoute ?
Il nous faut prendre, en urgence, la relève de l’information.
Dans le cadre de l’Année européenne du Vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle, les multiples travaux l’ont montré : en Europe, la grande majorité des « seniors » de 50 ans à 75 ans, des « aînés » de 76 ans à 85 ans et des « âgés » les plus de 85
ans, souhaitent vieillir en bonne santé en conservant pleinement leur place dans la société, en étant épanouis et autonomes dans la vie quotidienne et engagés en tant que citoyens. Peu importe l'âge: chacun a un rôle à jouer dans la société. Le défi consiste à tirer le meilleur parti de l'énorme potentiel que nous possédons tous.
La retraite n'est pas vivre de loisirs et de médicaments. Mais de dynamisme, de réflexion, d'information pour rester citoyen à part entière. De nos jours, environ 70 millions de personnes en Europe ont plus de 60 ans, ce qui représente 3 à 4 électeurs sur 10. Si tous votaient pour élire les députés européens les plus démocratiques, les plus compétents !

Nous sommes la génération qui a reconstruit l’Europe pour dire « NON » à toutes les guerres. Nous sommes témoins de la réconciliation entre peuples ennemis et de la création des fondations de l’Union européenne. Nous sommes crédibles dans nos récits de cette histoire si récente, nous pouvons parler des évènements que nous ou nos parents ou nos grands-parents ont vécus, nous pouvons commenter des supports pour faire vivre et partager cette identité de citoyens européens. Etant donné notre place dans la chaîne des générations, Seniors, nous pouvons parler aux plus âgés comme aux plus jeunes.

Le Projet « Les Seniors citoyens et l’Europe » marque notre engagement à devenir et à attirer des citoyens européens enthousiastes de l’être, à créer un partenariat large et actif, à tracer la voie d’une participation électorale satisfaisante pour tous les citoyens, à valoriser les acteurs de l’information, de la communication, des innovations.

Comment être de bons relais d’information ?
J’ai aimé lire dans un forum du très bon site www.touteleurope.eu, des suggestions originales. Certains internautes avaient une vision claire du déroulement d’émissions de télévision qui toucheraient le plus grand nombre : « Il faudrait organiser ces émissions sous la forme de Questions pour un champion avec des questions portant sur les apports de l'Europe dans la vie quotidienne des citoyens français et européens. » - « L'émission devrait avoir lieu à 21h dans plusieurs pays européens en simultané ou en direct de Bruxelles avec quelques personnalités européennes représentatives de la politique, de la culture, du sport... avec différents thèmes de discussion et des questions des auditeurs des différents pays participant à l'émission.» Bonnes idées ! Mais nous ne pouvons pas les renvoyer à …plus tard.

L’information sur l’Union européenne est une tâche urgente et complexe. La construction européenne reste abstraite et semble éloignée de la vie quotidienne. Les Français considèrent souvent que l'Europe est une contrainte, quand elle ne représente pas tout simplement une menace pour l'Etat providence. Déficit d’information. Fossé entre « Bruxelles », « on », « ils, « là-bas » - et - « nous », « moi », « mes problèmes quotidiens » !

Le Projet « Les Seniors citoyens et l’Europe » met au point une méthode conjuguant la proximité, l'impulsion, la participation des Seniors, de nombreux acteurs locaux,  ainsi que l'amplification et la diffusion de l'information.
Il propose des rencontres au cours desquelles seront expliqués le fonctionnement des Institutions de l’Union européenne, leurs grands enjeux, les priorités 2014-20120 et le budget qui les soutiennent, la place, le rôle, la composition du Parlement européen, les domaines cadres des dossiers, la vie, l’emploi du temps d’un député européen, les apports de tous ces travaux dans notre vie quotidienne, l’originalité du « droit d’initiative citoyenne » et tant d’autres réponses aux questions des citoyens curieux.

Les relais, les documents gratuits, les sites Internet, tant existe, à la disposition de tous !
Le souhait est de les faire largement connaître en allant à la rencontre des citoyens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire